Toujours plus haut dans l’agressivité

Le candidat socialiste fait de la surenchère dans sa logorrhée devenant d’une agressivité inacceptable dans ses tracts ou son blog : « haine », « médiocrité », « intox », « mensonge », « engagements bidons », on vous en passe et des meilleures, ce sont quelques-uns des termes qu’il emploie pour qualifier le programme de Jean-Marie Brétillon et Krystina Behêtre. Il est vrai qu’il n’a malheureusement pas grand chose à proposer aux Charentonnais et aux Mauritiens. Ce sont toujours les mêmes promesses irréalistes à chaque élection. Nos habitants n’y ont jamais cru et ils ne le croient pas davantage aujourd’hui.
On sera de notre côté, disons plus poétique, en vous faisant partager le refrain d’une célèbre chanson de Dalida qui pourrait aisément s’appliquer au candidat socialiste.
« Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots,
Des mots faciles, des mots fragiles, c’était trop beau, bien trop beau,
Des mots magiques, des mots tactiques qui sonnent faux,
Paroles, paroles, paroles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *