Annulation par le tribunal administratif de la décision de fermeture des voies sur Berges – Réaction d’Hervé GICQUEL

S’agissant de l’annulation par le tribunal administratif de la décision relative à la fermeture des voies sur berges le 21 février 2018, l’affaire est loin d’être close puisque la Mairie de Paris va faire appel. Les embouteillages permanents et la concentration de la pollution dans Paris et aux portes de la Capitale qui touchent directement ma commune risquent de perdurer. Cette décision de justice démontre que l’exécutif parisien  aurait dû engager une véritable concertation avec les villes limitrophes et la Région Ile-de-France. Cette initiative parisienne aurait dû s’adosser à une stratégie pertinente de développement de l’offre de transports publics venant comme une alternative aux véhicules particuliers.  Les questions de mobilité, de circulation et de transports dépassent, en effet, le cadre communal surtout lorsqu’elles concernent directement les liaisons entre la Capitale et les territoires à sa périphérie. J’espère que l’intérêt des Franciliens dans leur ensemble finira par prévaloir dans cette affaire.
Hervé GICQUEL
Maire de Charenton-le-Pont
Conseiller Départemental du Val-de-Marne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *