Hervé Gicquel

Merci à Jean-Marie Brétillon

Hervé Gicquel et Jean-Marie BrétillonPendant 44 ans, Jean-Marie Brétillon a été pour Charenton un Conseiller municipal, un Maire-adjoint puis un Maire qui a tenu à rester avant tout un simple Charentonnais. A ce titre il s’est consacré à la ville, corps et âme, mais aussi avec l’attachement et l’affection digne d’un père bienveillant.

C’est avec cette même bienveillance qu’il m’avait accueilli en 1995, comme depuis il l’a fait pour bon nombre de membres de l’équipe municipale actuelle, alors que je faisais mes premières armes … Lire la suite

Délivrons un carton rouge aux candidats socialistes !

carton rougeLe chômage, le climat d’insécurité, le matraquage fiscal, le laxisme généralisé et bien d’autres sujets de préoccupation ont conduit les électeurs à envoyer un signal fort au Gouvernement.

A Charenton, Joinville, Saint-Maurice et Nogent, vos villes sont bien gérées. Elles sont tenues par des femmes et des hommes que vous connaissez, que vous appréciez, que vous croisez tous les jours

Faites le choix d’élus de terrain, expérimentés et aguerris, efficaces et compétents, qui connaissent et habitent leurs communes.

 

 … Lire la suite

Les paradoxes des socialistes

Décidemment, les socialistes ne sont plus à une contradiction près et emploient toujours les mêmes vieilles ficelles : celles des promesses qu’ils sont incapables de tenir.

Dans la lignée du fameux « Moi Président » de François Hollande, les candidats représentant le parti socialiste aux élections départementales sentant le vent du boulet, en rajoutent dans les promesses inconsidérées. C’est le cas particulièrement dans le canton de Charenton-le-Pont.

► Comment oser demander une extension des services publics alors que leurs propres amis au gouvernement … Lire la suite

Protections phoniques : le financement se fait attendre

A4Les socialistes Charentonnais  exigent une participation du Département au financement de protections phoniques le long de l’autoroute A4 à Charenton et Joinville. Ils ont raison. Mais c’est bien la gauche qui est à la tête du Département.

Pourquoi ne pas l’avoir demandée plus tôt ?

Quant à la Région, elle aussi détenue par la gauche, avec un conseiller régional charentonnais Président du groupe socialiste, qu’attend-elle pour déterminer sa participation financière à cette opération aux côtés de l’État ?

Dimanche 29 mars, faites … Lire la suite