Transport

Le stationnement, un sujet sensible !

stationnement payantLa problématique du stationnement est très souvent évoquée dans les courriers que nous recevons de nos concitoyens. C’est un sujet sensible et difficile.

Sensible, car il touche aux habitudes de chacun dans un pays où la voiture conserve une place majeure.

Difficile, car dans notre commune située en première couronne, les emplacements sont de moins en moins nombreux avec l’arrivée des pistes cyclables, des stations Vélib’, Autolib’, des places de livraison, de transports de fonds, de deux roues … Lire la suite

Huchon en goguette à Charenton !

C’est désormais une tradition bien ancrée. A chaque campagne électorale, le Président de la Région Ile-de-France se fend d’une petite visite à Charenton pour soutenir son collègue conseiller régional, Gilles-Maurice Bellaïche.

Le samedi 15 mars dernier, il a arpenté durant quelques minutes les allées du marché couvert. Il est vrai que notre marché et ses commerçants sont fort sympathiques et c’est, après tout, une excellente idée que de venir faire ses courses à Charenton !

Mais ce n’est pas d’une … Lire la suite

Paris Métropole : une aberration institutionnelle

Un projet aberrant et liberticide est actuellement en discussion au Parlement. Avec Paris Métropole, le gouvernement socialiste revient allègrement sur la décentralisation, raye d’un trait de plume des années de patiente construction des intercommunalités que l’Etat avait pourtant encouragées, y compris financièrement, et relègue les communes d’Ile-de-France au rang de mairies d’arrondissement.
Les Maires seraient en effet dessaisis de leurs principales compétences : urbanisme, logement, aménagement, etc…, au profit d’un monstre technocratique.
Une ville comme Charenton se retrouverait dépossédée de … Lire la suite

Politique immobilière du STIF : La gauche dépense sans compter !

A l’instar de la politique qu’il mène au Conseil régional d’Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, président du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF), persiste et signe dans la folie dépensière.

Alors que l’État rationalise son parc immobilier et qu’il s’inscrit dans une politique immobilière économe, en s’imposant notamment de ne pas payer plus de 400 € du mètre carré pour ses locaux parisiens, le STIF continue de dépenser sans compter.

Le 8 février dernier, à l’occasion de son conseil d’administration, le Syndicat a … Lire la suite